samedi 7 janvier 2017

Outlander, tome 2 : "Le talisman", Diana Gabaldon

Outlander
Tome 2 : "Le talisman"
Diana Gabaldon

Genre : Historique, Aventure
Edition : Lu sur ma Kobo
Pris payé : 11€99
Pages : 947 aux éditions J'ai Lu
Lu du 13 Décembre 2016 au 3 Janvier 2017
Ma note : 5/5 ♥

Là, elle révèle à Brianna l'incroyable secret qu'elle n'a jamais dévoilé depuis qu'elle fut retrouvée inanimée auprès d'un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d'une absence inexpliquée. Ce second volet des aventures de Claire Beauchamp à travers l'Histoire entraîne le lecteur dans le Paris du siècle des Lumières. Après avoir fui l'Ecosse où ils sont devenus hors-la-loi, Claire et Jamie, le jeune Highlander qu'elle a épousé, gagnent la capitale française à la rencontre de Charles-Edouard Stuart, le prétendant au trône d'Ecosse et d'Angleterre, venu solliciter l'appui de son cousin Louis XV. Leur objectif : décourager ses tentatives d'accession au trône qui, Claire le sait, marqueraient à coup sûr le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Le couple se lance alors dans une course effrénée pour modifier le cours de l'Histoire. Pour cela, il devra affronter un monde sans pitié où il ne pourra compter que sur lui-même et la force de son amour avant de découvrir, à ses dépens, qu'on ne joue pas impunément avec la destinée humaine.


J'ai terminé ma lecture il y a seulement quelques jours et je me rends compte qu'en faire la chronique est loin d'être facile. Il y a tellement de choses à dire, ce qui en dévoilerait beaucoup trop et gâcherai le plaisir de découvrir ce roman. 
J'ai lu le premier tome il n'y a pas si longtemps que ça, qui fut un coup de cœur, et j'expliquais ici que je me lançais dans la série de livres en attendant de pouvoir découvrir la suite de la série TV. Les deux premières saisons étant sorties, la troisième en cours de tournage, je ne me voyais pas attendre tout ce temps. Et même si j'ai fait cela dans le "mauvais ordre", je ne suis en aucun cas déçue des romans. Au contraire, je redécouvre l'histoire et les personnages. De plus, je prends énormément de plaisir à lire ces scènes coupées au tournage, qui sont donc nouvelles pour moi. 

Le tome 2 correspond à la deuxième saison de la série TV. 
Nous avons quitté notre couple préféré à bord du navire en direction de la France. Après s'être battue pour sauver Jamie des griffes de Jonathan Randall, Claire lui annonce une heureuse nouvelle. C'est donc accompagné de Murthag et de leur enfant à naître, que Claire et Jamie ont décidé de tout faire pour déjouer la volonté de Charles-Edouard Suart de monter sur le trône d'Ecosse. Cela entraînerait, et Claire le garantie grâce à sa connaissance de l'Histoire future, des batailles sanglantes entre les Écossais et les Anglais, à perte

Le livre est donc composé en deux grandes parties : tout d'abord leur séjour de plusieurs mois à Paris. Et ensuite leur retour en Ecosse pour mener à bien leur plan. 

Comme lors de mon visionnage de la série, la partie passée en France m'a un peu moins passionnée. Comme Claire, et surtout Murthag, les grandes étendues de nature des Highlands m'ont terriblement manqué. A la place, nous sommes dans un Paris du siècle des Lumières. Les rues baignent dans les détritus et les excréments jetés des fenêtres et, nous assistons tous les jours à des courbettes, sourires forcés et langage soutenu. Le franc parlé des Ecossais s'est fait regretté. D'un autre côté, j'ai été soulagée de voir que Claire et Jamie font partie de la haute société à Paris, grâce au cousin de Jamie. Ils vivent donc dans une grande maison confortable, avec des serviteurs et des gardes. Cela tombe très bien pour la grossesse de Claire. Nous faisons connaissance de nombreux nouveaux personnages. Le Roi de France, plusieurs Contes et Contesses. Celui qui a retenu le plus mon intention est Maître Raymond, qui fera énormément pour Claire. Nous allons également retrouver des personnages que nous connaissons que trop bien, malheureusement.

Ensuite, le retour en Ecosse marque le début d'un autre mode de vie. Une vie instable, sans confort et parfois sans nourriture, avec beaucoup de déplacements puisque les batailles tant redoutées sont finalement bel et bien là. Nous faisons une petite escale à Lallybroch ; nous revoyons Collum, Dougal, les McKenzie. Mais la grande question qui persiste jusqu'à la fin du récit : la terrible bataille de Culloden aura-t-elle lieue ? Jamie et Claire ont-ils réussi à modifier l'Histoire ? 

Il est certain qu'il se passe énormément de choses durant ce livre. Je ne peux pas parler de tout. Mais le plus important c'est qu'il n'y a aucune longueurs. Diana Gabaldon nous tient en allène du début à la fin. Les personnages qu'on aime tant sont fidèles à eux-mêmes, et quel plaisir de les retrouver ! Le premier tome était surtout basé sur le voyage dans le temps de Claire et son nouveau mariage. Ici, c'est plutôt le côté historique qui devance le reste. Mais la romance reste très présente, ainsi que la passion qui anime notre couple. Et toutes les références sur l'Histoire et les personnages réels sont très intéressantes. 
De plus, nous faisons la connaissance, d'une certaine manière et à une certaine époque de Brianna, la fille de Claire et Jamie. Car Claire va de nouveau traverser les pierres, dans le sens inverse ... 
Le troisième tome sera pour moi une totale découverte, et vue la fin de celui-ci, je ne vais pas mettre longtemps pour m'y plonger. 


" Je te retrouverai, murmura-t-il à mon oreille. Je te le promets. Si je dois endurer deux siècles de purgatoire, deux siècles sans toi, c'est que tel est le prix à payer pour mes crimes. J'ai menti, j'ai tué, j'ai volé, j'ai trahi et j'ai manqué à ma parole. Mais lorsque je me tiendrai devant Dieu, j'aurai un argument pour ma défense : "Le Seigneur m'a donné une femme d'exception, et je l'ai aimée de tout mon être." ".











Et si vous essayez ?

 


2 commentaires:

  1. Changer de décor peut être bénéfique pour revenir en force au point de départ dans les Highlands. Je n’ai lu pour le moment que les 200 premières pages où Claire et Jamie sont encore en France et j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma chronique j'ai voulu souligner le fait que j'ai moins aimer Paris que l'Ecosse mais c'est un point de vue comparatif. J'ai quand même aimé les voir évoluer dans cet environnement :) Je te souhaite un bien belle lecture, personnellement je n'ai pas vue les 1000 pages défiler :) Et merci pour ton passage !

      Supprimer