samedi 16 juillet 2016

Comme un enfant perdu, Renaud Sechan / Pensées pour mon Papa ♥

Info : 
Comme un enfant perdu
Renaud Séchan
Genre : Autobiographique
Edition : XO Editions
Prix payé : 18€90
Pages : 291
Lu du 1er au 7 juillet 2016
Ma note : 5/5♥

"Quand vous m'offriez des fleurs et que je vous grognais quelques mots inaudibles - d'aller vous faire voir, que plus jamais je ne chanterai, embrumé dans les vapeurs de l'alcool, je vous ai rendus malheureux, comme j'ai rendu malheureux tous les miens. Je le sais, je l'ai lu dans les milliers de lettres que vous m'avez adressées. Eh bien, dans les mois qui viennent, je vais m'efforcer de vous rendre le sourire. Et qui sait ? Peut-être même allons-nous pleurer ensemble du bonheur de nous retrouver vivants, et sous le même ciel. Toujours debout."





Une lecture totalement différente que ce que j'ai l'habitude de lire. Mais je ne pouvais passer à côté. Elle m'a accompagnée pendant une semaine. Une semaine où l'on m'a appris que mon Papa vivait ses derniers jours... En voyant Renaud, j'ai toujours vue mon Papa. Autre que la vie d'artiste. Je parle de la vie personnelle : l'enfance, le grand amour, la naissance de l'enfant tant désiré, la descente aux enfers, le tabac et l'alcool, la solitude. 

Depuis le grand retour de Renaud, nous avons pu voir énormément de reportages sur lui à la télé. Ici c'est différent. Il nous livre ses secrets. On en apprend beaucoup sur son enfance. Tout au long du livre on comprend ce qu'il ressentait lors des différentes périodes qui l'ont marqué. On le lis, lui, avec sa manière d'écrire qui lui ressemble tant, comme dans ses chansons. 

Aujourd'hui quand je repense à ma lecture, le livre est séparé en trois parties : 
- son enfance, son mariage avec Dominique et la naissance de Lolita, le début de sa carrière, il avait l'air heureux et épanoui ; 
- la persécution, la peur, la descente aux enfers, malgré la naissance de Malone, il a tout pour être heureux mais continu quand même de se détruire ;
- la prise de conscience que ses proches l'aiment et ne supportent pas de le voir ainsi, cette partie est courte et conclue le livre, mais on sent qu'il reprend petit à petit goût à la vie.

J'ai été tellement touchée quand il parle de Lolita. Un papa fier de sa fille, son rayon de soleil. Comme moi je suis, ou j'étais, celui du mien... 
Puis la naissance de Malone, avec qui malheureusement il n'a pas pu autant en profiter tant ses démons étaient présents. Même si il en était conscient. "Mais une mère ne peut pas laisser son enfant à un ivrogne". 

Dans tous les cas, ce qu'on retient après cette lecture, c'est que Renaud Séchan est un homme profondément gentil et généreux. Comme mon Papa.
Il est très touché par tout ce qui se passe dans notre monde. Et prend même les choses personnellement. 

Aujourd'hui Renaud à 64 ans, et il est toujours debout. Mon Papa avait 49 ans, mais il n'est plus là. Et malgré la douleur, la tristesse, et le vide immense que je ressens désormais, je suis heureuse de voir que son idole est de retour et se reprend en mains. 


"Ce qui est étonnant dans cette putain d'existence, c'est notre capacité à continuer de rouler notre pierre tant que nous en avons la force. Au lieu de s'asseoir au bord de la route et de dire simplement : "Ça suffit comme ça, je reste là, je ne ferai pas un pas de plus."."
p. 195


Couleur dominante noir - 1 point


2 commentaires:

  1. Jolie chronique.
    Bouleversante par le lien que vous faites avec votre papa, bien trop tôt disparu.
    Je suis en train de le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup je suis très touchée par votre commentaire. Je vous souhaite une très belle lecture :)

      Supprimer