dimanche 1 mai 2016

Paranoïa, Melissa Bellevigne

Info : 
Paranoïa
Melissa Bellevigne
Genre : Fantastique, Jeunesse
Edition : Hachette, Black Moon
Prix payé : 17€
Pages : 312
Lu du 20 au 29 Avril 2016
Ma note : 3.5/5

Lisa Hernest, psychiatre spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l'institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations. 
Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d'une lucidité et d'un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet sa curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d'un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. 
Progressivement, Lisa, l'experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. A mesure que les mois passent et que la date de l'accouchement approche, la vérité paraît s'éloigner. 


Suivant assidûment les vidéos et les articles de Melissa sur son blog GoldenWendy, j'ai été ravie de constater que son projet d'écrire un roman a pu aboutir, et devenir concret. Ce n'est pas un projet suite à une proposition professionnelle qui a pris quelques mois à se faire. Non, pour Melissa, c'est le projet d'une vie. 
Je n'ai donc pas mis longtemps avant de me procurer son roman et de m'y plonger, sans lire trop d'avis, afin de pouvoir me faire ma propre opinion. 

Après avoir terminé ma lecture, j'ai été voir quelques commentaires sur Livraddict où j'ai pu constater des avis très divers. Des avis positifs, mais également des négatifs. Ce livre ne fait donc pas l'unanimité. 
Pour ma part, je suis très vite entrée dans l'histoire

D'un côté nous suivons le point de vue de Lisa, la psychiatre. Sa vie de couple traversant une crise, notamment par le fait qu'elle ne puisse pas avoir d'enfants, Lisa se réfugie dans son travail. Elle qui sait faire la part des choses en mettant une barrière entre son travail et ses émotions, elle se retrouvera totalement dépourvue de cette capacité avec sa nouvelle patiente : Judy. Lisa se rend compte qu'elle n'est pas folle comme le prétendent ses collègues, mais qu'elle a vécue un traumatisme. En aidant Judy elle aidera en même temps l'enfant qu'elle porte. Elle vivra en quelques sortes la grossesse qu'elle ne pourra jamais avoir. 
Nous suivons également le point de vue de Judy, majoritairement fait de flash back, ce qui nous fera vivre son histoire en direct, et la découvrir petit à petit avec beaucoup de suspens. Nous connaîtrons une Judy qui a toujours vécue à l'écart de la société, mais en compagnie de son "ami imaginaire", jusqu'au jour où elle décide de partir à Londres à la recherche de ses racines familiales. Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévue, et elle vivra la bas quelque chose qu'aucune jeune fille ne devrait avoir à vivre. 

En ce qui me concerne, même si je n'ai eu aucun mal à me plonger dans cette histoire, j'ai tout de même un avis en demie teinte, mais pour un critère bien particulier.
J'ai trouvé l'écriture de Melissa superbement belle, mais cela n'est pas étonnant lorsqu'on connait la qualité de ses articles de blog. Elle est capable de nous vanter les caractéristiques d'un parfum comme étant un élixir unique au monde. Alors toutes ses descriptions concernant les pensées des personnages, et les lieux dans les quels l'histoire évolue étaient très bien travaillées. 
J'ai beaucoup apprécié le côté fantastique avec Alwyn, me demander qui il est vraiment, et chercher à comprendre si il est réel ou pas
Pour ce qui est de Judy, j'ai l'impression qu'elle a plus subie son histoire qu'autre chose. Lisa était donc le personnage amenant la stabilité qui aurait pu manquer si elle n'était présente. 

Personnellement j'aurai pu adorer ce livre et en garder un très bon souvenir, si il n'y aurait pas eu cette scène vers la fin. Même si on sait que cela va arriver, je gardais quand même espoir que Judy vive autre chose que cela. Du coup, tout est retombé comme un soufflet. Quand je me plonge dans une lecture, ce n'est pas pour lire ce genre ce chose. Et cela m'a énormément déçue.
Le dernier paragraphe conclue ce roman avec une fin ouverte. Ce qui m'a permis de m'imaginer une fin à mon goût, et de rallumer une petite lueur "positive" pour Judy, mais même...le mal été déjà fait. 

En conclusion, je ne conseillerai pas ce roman à tout public. Je pense qu'il faut savoir à quoi s'attendre. Son genre est bien fantastique, mais en aucun cas jeunesse.

"C'était stupéfiant de réalisme : le papier jauni, l'encre noire, l'écriture soignée à l'extrême, avec ses pleins et ses déliés, ses mots, aussi. Tout y était, jusqu'au moindre détail. On y aurait cru sans hésiter. Moi-même, j'avais envie d'y croire. Néanmoins, ma seule présence dans cette pièce me rappelait à l'ordre. Je n'étais pas là pour rien, je devais me repérer dans les méandres d'un esprit torturé, je n'assistais pas à une pièce de théâtre, assise confortablement, disposé à me laisser emporter par une fiction prenante."
p. 105

Couleur dominante joker violet - 1 point


2 commentaires:

  1. Je l'ai recu en SP, il faudrait que je tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le résumer t'intéresse évidemment qu'il faut que tu tentes :)

      Supprimer