dimanche 21 février 2016

Insaisissable, tome 1 : "Ne me touche pas", Tahereh Mafi

Info : 
Insaisissable, tome 1 : "Ne me touche pas"
Tahereh Mafi
Genre : Jeunesse, Science fiction, Dystopie
Edition : Michel Lafon
Prix payé : 3€30 sur Showroomprive.com
Pages : 373
Lu du 7 Févier au 17 Février 2016
Ma note : 3.5/5

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu'elle aime en secret depuis l'enfance vient-il partager sa cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
L'organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n'hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c'est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable. 
Seulement Juliette n'a pas l'intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu'elle croyait avoir perdu pour toujours...


Pour être honnête, je m'attendais à tout autre chose que cela. 
En ce moment, je suis dans ma période contes et réecritures de contes. En effet, entre les Disney, Once Upon A Time (avez-vous vue le dernier épisode de la dernière saison ?!), Le Pays des Contes, j'adore ça ! 
Et là, avec cette jolie couverture et le résumé, je m'étais imaginé l'histoire de cette Juliette prisonnière dans une tour...légèrement basé sur l'histoire de Raiponce. 
C'est très rapidement, au bout de quelques pages, que je me suis rendue compte que j'étais complètement à côté de la plaque. Mais lorsque j'ai compris qu'il est question d'une dystopie, je me suis vraiment demandé si j'allais aimé. Je n'ai vraiment pas l'habitude de ce genre littéraire (et non, je n'ai pas lu Hunger Games ou Divergente). Mais bon, puisque j'ai déjà le tome 2 dans ma PAL,autant aller jusqu'au bout. 


Dans le monde de Juliette, les éléments naturels se sont déchaînés les uns contre les autres car les humains ont maltraités l'écosystème. Les animaux meurent, les oiseaux ne volent plus, les cultures ont du mal à pousser, les fleurs n'existent pratiquement plus. Le climat est instable, tantôt il neige, tantôt c'est la canicule.
Le Rétablissement est le nouveau régime qui règne sur la société et tente d'être la nouvelle forme de gouvernement dans toutes les sociétés du monde.Ils détruisent les livres, les vestiges de l'Histoire car ils affirment que c'est le seul moyen pour tout recommencer. Ils ont promis qu'il existe une solution pour ce monde qui part à la dérive, mais les gens continuent de mourir de faim. Ou d'une balle dans le ventre.

Juliette est différente. Il ne faut jamais qu'elle touche quelqu'un, au risque de lui faire du mal. Elle n'a donc jamais connu le réconfort, ni les bras de ses parents. Le Rétablissement a donc décidé de l'envoyer à l'asile.
A 17 ans, elle est enfermée dans cette prison pour les jeunes à problèmes, les enfants négligés en provenance de familles brisées, ceux qui sont psychologiquement perturbés. Elle dort sur un drap posé sur les ressorts d'un lit. Sa cellule est glaciale, elle a deux minutes pour se doucher, la nourriture est indéfinissable. Toutes les nuits sont déchirées par des hurlements.

Un jour, un jeune homme du prénom de Adam est lui aussi "fait prisonnier" et devra partager la cellule de Juliette. Adam, qui a protégé Juliette lorsqu'ils étaient enfants. Adam, qui ne semble pas la reconnaître. 
En même temps, Warner qui est à la tête du gouvernement, prépare un plan machiavélique pour avoir Juliette à sa disposition, dans le but de tuer et de faire souffrir à volonté.
Tout va donc changer, pour le meilleur, ou pour le pire.


Et bien finalement, je suis très vite entrée dans l'histoire ! Malgré que ce soit une dystopie, le côté romantique très présent m'a beaucoup plu. 
De plus, la plume de l'auteure est vraiment très jolie. En dehors des dialogues, lorsque nous sommes dans les pensées de Juliette, c'était comme lire de la poésie. Je n'ai donc pas eu de mal à ressentir toutes ses émotions : la peur, le froid, la douleur, la déception, la désillusion, mais aussi quelques sentiments nouveaux pour elle à l'arrivée de Adam. 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Juliette, qui même si elle s'était faite à l'idée d'avoir une vie de misère, ne change jamais ses convictions et ce à quoi elle croit. Adam, je l'ai imaginé à l'image de Théo James, grand, musclé, yeux bleu, peau tatouée, courageux et attentionné envers Juliette. Difficile de ne pas succomber ! Quand à Warner, c'est un malade mental. Même si j'ai vue de quoi il est capable, je pense que tout cela n'est rien comparé à ce qui va se passer dans le prochain tome. 

"Je me suis toujours demandé à quoi ressemblerait le monde, vu au travers d'aussi sublimes lentilles. Je me demandais si la couleur de nos yeux signifiait que l'on voyait le monde autrement. S'il en résultait que le monde nous voyait autrement."
p.170



4 commentaires:

  1. J'ai adoré ce tome et toute la saga entière même. J'en garde un excellent souvenir :) J'espère que les prochaines tomes te plairont aussi !
    Attention pou Warner... Tu risques d'être surprise. Mais chut je ne dis rien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi Warner quoi ??? Grrrr maintenant je m'imagine mille et une choses mdr ! Mais je crois que je serai toujours pour Adam (enfin j'espère !) :) Merci de ton passage, comme toujours :)

      Supprimer
  2. J'ai adoré cette saga, très bonne, les couvertures comme les résumé (avec les phrase barré et remplacé) sont attrayantes. Je me suis attachée aux personnages ! Une très bonne saga

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je ne vais pas tarder à lire le tome 2, j'espère ne pas être déçue !

      Supprimer