samedi 21 novembre 2015

La ronde des saisons, tome 2 : "Parfum d'automne", Lisa Kleypas

Info : 
La ronde des saisons, tome 2 : "Parfum d'automne"
Lisa Kleypas
Genre : Romance
Edition : J'ai lu
Prix payé : Offert par mon chéri 
Pages : 379
Lu du 13 au 21 Novembre 2015
Ma note : 4/5

"Les laissées-pour-compte", c'est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n'ont pu trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n'ignore pas que le comte la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Quoi qu'il en soit, elle est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais...


En plein automne. Le moment idéal pour me lancer dans le deuxième tome de La ronde des saisons, qui je le savais déjà, allait me plaire. Après mes trois dernières lectures qui ont  été agréables, mais pas non plus transcendantes, il me fallait quelque chose qui me passionne, un livre que j'aurai du mal à refermer. Ce fut le cas, et je n'en suis pas étonnée. 

Au début du roman, nous découvrons Lillian et sa petite sœur Daisy dans une parfumerie à Londres. Nous savons déjà que les sœurs Bowman sont les filles d'un riche industriel qui fait carrière dans l'industrie du savon. Mais ici, nous allons mieux connaître ses deux Américaines totalement déjantées et dépourvues des bonnes manières anglaises. Il sera surtout question de Lillian, cette jeune femme qui a le don d'être un nez (elle est capable de reconnaître en détail les diverses odeurs qui constituent un parfum). 

Il y a quelques mois, lors de la saison Londonienne à Stony Cross Parkle comte de Westcliff, propriétaire des lieux, invites amis et collaborateurs, Lillian n'a pas trouvé de mari. Il était surtout urgent d'en trouver un pour Anabelle, la plus âgée des laissées-pour-compte. Aujourd'hui, la famille Bowman est de nouveau invitée dans cette incroyable demeure dans le but que leur père collabore avec Lord Westcliff. L'occasion pour nos quatre amies, Anabelle, Lillian, Daisy et Evangeline de se retrouver. Heureusement qu'elles sont là, sinon ces semaines à venir seraient d'un véritable ennui pour Lillian, d'autant plus qu'elle n'a aucune affinités avec le comte. En effet, ce dernier la trouve mal élevée, orgueilleuse, et ses mauvaises manières d'Américaine l'insupporte

Le premier jour, Lillian et Daisy rejoigne discrètement un groupe de serviteurs près des écuries pour participer à une partie de rounders. Personne ne doit les voir s'adonner à ce jeu, encore moins le comte qui les a vue en pleine partie avec leurs amies l'été dernier, en sous vêtements, au beau milieu de la forêt. 
Un peu plus tard et après maintes péripéties, Lillian se retrouve dans l'obligation de se cacher derrière un buisson, en compagnie du comte. Et c'est à ce moment qu'il cède à une pulsion et l'embrasse soudainementCette aversion qu'ils ont l'un pour l'autre ne serai pas plutôt de l'attirance ? 

Comme dans le tome précédent, j'ai aimé me replonger dans l'aristocratie anglaise du XIXe siècle, avec toutes ces convenances, ces manières délicates de s'exprimer, l'innocence des jeunes femmes de 20 ans que l'on ne trouve plus aujourd'hui, les façons de faire la cour, la mode vestimentaire de l'époque... Et même si nous sommes dans un lieu que nous connaissons déjà, ce fut un plaisir de retrouver Stony Cross Park, cette demeure somptueuse avec son immense parc, sa forêt, sa terrasse, ses diverses alcoves où l'on peut prendre le thé, et de découvrir de nouveaux endroits comme la bibliothèque, les écuries, le clos aux papillons et la chambre de Marcus Westcliff ... 

Je me suis beaucoup attachée à nos deux personnages principaux. Lillian est fofolle, elle n'a pas la même éducation que les anglaises et donne son avis sur tout. Elle n'a pas peur de parler aux hommes, et ne compte pas se marier sans amour. Quant à Marcus, sous son apparence rigide et sans failles se cache un homme qui souffre depuis l'enfance. Élevé à la dure, il n'a pas l'habitude de montrer ses émotions. Mais les sentiments qu'il éprouve pour Lillian le déconcertent tout en le rendant heureux, car grâce à elle, le vrai Marcus renaît. 
Le point de vue de l'intrigue est à la troisième personne. Nous voyons donc les pensées de Lillian, et celles de Marcus. De ce fait, nous comprenons exactement les défauts qu'ils trouvent l'un chez l'autre. Des défauts qui sont d'abord impossibles de mettre de côté. Mais même si ils apprennent à se connaître petit à petit et qu'ils sont conscients de l'attirance qu'ils éprouvent, Lillian est américaine, un pays sans culture, sans traditions et sans le moindre vestige de noblesse, une quelconque union est impossible 

Ce tome fut presque un coup de cœur, je l'ai adoré. A la fin, l'auteure met de côté le sentiment de légèreté que j'ai ressenti tout au long du livre pour mettre une scène de suspens et de course poursuite totalement inattendue qui m'a fait refermer ce roman à 1H30 du matin. 
Dans le premier tome, nous avons suivi Anabelle et Simon Hunt comme personnages principaux. Lillian et Marcus étaient à ce moment secondaires, nous les connaissions en surface. Maintenant nous les connaissons plus en profondeur. Tout comme Evangeline qui sera le personnage central du prochain tome. J'ai ma petite idée concernant l'identité du personnage principal masculin avec lequel elle partagera l'affiche. Si c'est bien lui, je ne l'ai pas vraiment apprécié. Je suis donc curieuse de voir ce que cela va donner !

"Je vais vouloir t'aimer à chaque heure, à chaque minute de la journée. Je ne connais rien de plus beau sur terre que ton sourire, continua-t-il en l'enlaçant plus étroitement. Aucun son plus doux que ton rire... pas de plaisir plus grand que de te tenir dans mes bras. J'ai compris aujourd'hui que je ne pourrais vivre sans toi, petite diablesse obstinée. Dans cette vie et dans la prochaine, tu es mon unique espoir de bonheur. Dis-moi, Lillian, mon tendre amour... comment as-tu fait pour t'emparer aussi totalement de mon cœur ?"

Couleur dominante orange / rouge
Une forêt
Mot "automne" - 13 points
Je serai une romance - 1 point

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire