mercredi 29 avril 2015

Chroniques de la fin du monde, tome 1 : "Au commencement", Susan Beth Pfeffer

Info : 
Chroniques de la fin du monde, tome 1 : "Au commencement"
Susan Beth Pfeffer
Genre  : Science-Fiction, Jeunesse
Edition : Pocket Jeunesse
Prix : 17€50
Pages : 391
Ma note : 4.5/5

Enfin c'est le grand soir : l’astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissent a disparu à jamais.








Moi qui ne regarde jamais de films et ne lis jamais de livres apocalyptiques, tellement cela me ferait psychoter, j'ai osé me lancer dans Chroniques de la fin du monde grâce à l'événement aprocalypse, ou April & the apocalypse, organisé par la jolie Justine du blog Fairy Neverland . Alors merci beaucoup Justine, car sans toi, je serai passé à côté d'un livre que j'ai adoré ! 

Nous sommes au Nord Est de la Pennsylvanie, état des Etats-Unis. 
Le point de vue de ce livre est celui de Miranda, une ado de 16 ans, qui vie avec sa mère, ses deux frères, John et Matt, et son chat Horton. Son père a refait sa vie et va avoir un autre enfant avec sa nouvelle femme. 
Miranda mène une vie comme la plupart des autres filles de son âge. Elle a deux copines, Megan et Sammi. Son objectif du moment est de passer son permis de conduire. Et elle est déçue que personne ne l'ai invitée au bal de promo.

Mais cette vie si banale et normale, va vite changer
En effet, un soir de printemps, un astéroïde va percuter la Lune. Ce qui devait être l'événement du siècle va être la source d'une fin du monde. La Lune, que Miranda trouvait si belle avant, va se rapprocher dangereusement de la Terre, et va ainsi provoquer des choses irréversibles
Les saisons vont être déréglées. Il va y avoir des tsunamis, dont un de 6 mètres qui va emporter la Statue de la Liberté à New York, et d'autres qui vont rayer de la carte Hawaii et certaines parties de l'Alaska, par exemple. Il n'y a que rarement de l'électricité, les magasins et stations essence ne sont plus réapprovisionnés. Les volcans vont se mettre en éruption, ce qui va provoquer des nuages de cendre qui vont cacher le soleil, ce qui veut dire qu'il y aura des températures extrêmes, même en été. Des maladies vont faire leur apparition, tout comme la neige...
Autant d'événements aux quels la famille de Miranda va devoir se préparer pour survivre

Même si Miranda a 4 ans de moins que moi, je me suis beaucoup attachée à elle. Déjà, pour des passions que nous avons en commun, le patinage et la natation. Ensuite, ce personnage est très réaliste. L'auteure ne nous a pas fait un héro parfait. C'est une ado, donc il lui arrive de réagir comme telle, et de penser parfois à son propre bonheur. Mais à côté de cela, elle a le sens du sacrifice pour donner à ses proches plus de chances de survivre. J'ai l'ai même trouvée à certains moment plus mature que sa mère. 

Avant de commencer ma lecture, j'ai eue peur de m'ennuyer puisque le livre est sous la forme du journal intime de Miranda. Alors certes, au début nous apprenons à la connaître petit à petit, avec son quotidien, il y a donc des petites choses futiles. Mais j'ai très vite été addict à son récit, au fil des jours, des saisons, jusqu'à ce qui sera leur délivrance arrive. 

Pour conclure, ce livre n'est vraiment pas comme les autres. J'ai aimé découvrir ce genre tout nouveau pour moi, et j'ai même hâte de lire la suite ! Je me suis lancé dedans sans me poser de questions. Et il nous rappel qu'il faut profiter de chaque jour comme si c'était le dernier, car les derniers bons moments sont difficiles à se rappeler lorsqu'on ignore que tout va changer.


"Les gens réalisent-ils combien la vie est précieuse ? Je sais que je n'y pensais jamais, avant. Il y avait toujours le temps. Il y avait toujours un avenir."
p.333

2 commentaires:

  1. Il traine dans ma pal depuis un petit moment, il faudrait vraiment que je me lance

    RépondreSupprimer