lundi 28 avril 2014

Le jour où le Diable m'a trouvée, April Genevieve Tucholke

Info : 
Le jour où le Diable m'a trouvée
April Genevieve Tucholke
Edition : Hachette
Collection : BlackMoon
Prix : 16€
Pages : 332
Ma note : 3/5

Ma grand-mère évoquait constamment le diable, un peu comme s'il s'était agi de son meilleur ami, ou d'un ancien amant.
Je sentais que je pourrais moi aussi vivre un jour cette relation si particulière... et j'étais terrifiée.
J'ai suppliée ma grand-mère, même après sa mort, de tenir le diable à l'écart.
Ce qui ne l'a pas empêché de me trouver.
Car par un beau matin de juin, un garçon à la démarche féline s'est installé dans la maison au fond de mon jardin...



Lorsque j'ai vue ce nouveau livre sortir chez BlackMoon, avec cette magnifique couverture, et ce titre, je n'ai pas hésité à l'acheter. Sans vraiment m'être renseignée à son sujet. J'étais très curieuse de ce livre parlant du diable, ce qui change des livres de vampires.

Nous faisons la connaissance de Violet, et de son frère jumeau Luke, qui vivent à Echo, une petite ville américaine très sauvage au bord de l'océan. Ils habitent seuls une maison familiale nommé Citizen Kane. Ils sont livrés à eux-mêmes car leurs parents les ont plus ou moins abandonnés pour faire leur art à Paris. 
Malgré la richesse dont ont pu faire preuve leurs ancêtres, les jumeaux se retrouvent aujourd'hui en manque d'argent. C'est pour cela que Violet décide de mettre en location la dépendance de leur maison. Très vite, River West se présente, du même age que Violet, il dit qu'il a aussi été abandonné par ses parents.

Personnellement, un mot pouvant qualifier ce livre est "bizarre".

D'un côté j'ai beaucoup aimé l'ambiance de l'histoire. Cette ville sauvage au bord de l'océan, ensoleillée, avec son histoire, son cinéma en plein air, ses petits commerces, son cimetière. 
Citizen Kane, qui est un personnage en elle-même, me faisant penser à la maison de Charmed, qui cache ses petits secrets, et où à l'extérieur se trouvent une grande allée, des statues, une fontaine, un court de tennis, une dépendance à briques rouges.
Violet est un personnage que j'ai appréciée. Solitaire, rêveuse, elle aime les livres, le thé glacé. Elle aimait sa grand-mère, au point qu'elle s'habille avec ses vêtements et qu'elle s'est installée dans sa chambre en la laissant intacte. Derrière ses airs de dragueur et de macho, Luke cache un grand coeur, et aime passer un peu de temps avec sa soeur. Et j'ai adoré le petit Jack, un petit garçon roux aux taches de rousseurs, que Violet et Luke vont prendre sous leurs ailes.
Les descriptions de l'auteure sont fabuleuses, comme l'odeur salée des brises d'air, la maison pas vraiment entretenue, l'allusion au mythe Faustien, son imagination concernant les éléments effrayants.
Mais ce qui me semble bizarre dans ce livre, c'est que pendant un moment il n'y a pas de suite logique. Le soir du jour d'arrivée de River, il y a déjà un baiser entre lui et Violet, ils se prennent la main, dorment ensemble, alors qu'il ne sont même pas en couple. Pour moi cela n'a pas de sens, il y a une familiarité illusoire. Nous pouvons de suite penser que River n'est pas le gentil garçon qu'il prétend être. Mais qui est-il vraiment ? Est-ce lui le diable dont cite le titre ? Est-ce un héro ou un anti-héro ?
C'est seulement à la moitié du livre que je commençais à comprendre les choses qui me paraissaient étranges.

Pour conclure, ce livre est plein de rebondissements, de quêtes, de méchants, de meurtres, de résolutions frustrantes et de héros déchirés.
Je conseille ce livre, je l'ai lu en un peu plus d'une semaine. C'est une lecture agréable, parfois flippante. Nous pouvons facilement nous imaginer vivre ou passer des vacances dans Citizen Kane, partir à la recherche de ses multiples secrets, lire un livre en buvant du thé sur les escaliers.


"J'avais de la patience à revendre. Ma patience se doublait cependant de détermination. On peut se jouer des plus tenaces, détourner leur attention. Pas la mienne. Je m'accrochais, de toutes mes forces, jusqu'à obtenir satisfaction, capable de poursuivre mon but longtemps après que tous les autres avaient baissé les bras."
p.123

4 commentaires:

  1. Chouette roman, c'est vrai ! J'ai passé un très bon moment, aussi! Vivement la suite! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois qu'il va y avoir une suite ?
      Merci beaucoup pour ton commentaire :)
      A bientôt !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, malgré les points négatifs ce fut une belle lecture pour moi aussi :)

      Supprimer