dimanche 23 avril 2017

Contes et réécritures de contes




Ces derniers temps, je me suis un peu trop éparpillée en ce qui concerne les challenges. J'en ai fait trop, en même temps. Au bout du compte, je ne prenais plus aucun plaisir à y participer. 
Cette année j'ai donc décidé de me recentrer sur ceux qui me parlent vraiment. Et c'est ce qui c'est passé quand j'ai découvert celui-ci. 
J'ai toujours aimé les contes, pouvoir m'évader dans des mondes merveilleux. Et  depuis quelques années les réécritures se font de plus en plus nombreuses et sont très appréciées. En tout cas moi, j'y adhère totalement. 
Ce petit challenge organisé par Mallou14 sur Livraddict, qui est illimité dans le temps, est donc parfait pour moi. 



Clique sur les couvertures pour accéder aux chroniques

    


jeudi 20 avril 2017

Les étoiles de Noss Head, Tome 2 : "Rivalités", Sophie Jomain

Les étoiles de Noss Head
Tome 2 : "Rivalités"
Sophie Jomain

Genre : Fantastique, Jeunesse
Edition : J'ai lu
Prix payé : 7€20
Pages : 379
Lu du 11 au 20 Avril 2017
Ma note : 4.5/5

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.
J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.



Quelques heures après avoir refermé ce livre, me voilà à en faire la chronique. Ce qui est plutôt rare ces temps-ci. Mais je suis encore toute chamboulée de cette lecture, surtout de la fin...

J'ai lu le premier tome il y a tout juste trois mois. Je lui avait adressé la note de 3.5/5 et bien que ce ne fut pas un coup de cœur, c'est une lecture à laquelle j'ai souvent repensé. Je ne pouvais donc pas attendre plus longtemps pour continuer cette série, et avec ce tome-ci, vous pouvez voir que ma note est passée au niveau supérieur ! 
Je ne serai expliquer ce qui a manqué pour atteindre la note suprême, mais à ce stade là je peux dire que c'est pratiquement la même chose. Cette lecture était GENIAL.

Il y avait tout ce que je voulais retrouver dans cette suite. 
Hannah a rejoint l'université de St Andrews, où Leith y est en deuxième année. Bien que cela fait seulement quelques mois qu'ils se sont rencontrés, ils sont toujours aussi épris l'un de l'autre. Je craque toujours autant sur Leith, la manière dont il veut prendre soin de sa bien aimée, il la chérie, la protège. Personnellement, son instinct protecteur me fait vraiment rêver. 
En ce qui concerne Hannah, j'ai apprécié la suivre dans son quotidien d'étudiante. Sa vie à l'université, les rencontres qu'elle y fait, la tonne de travail qu'elle a, sa collocation avec Tarja
Leith présente Hannah à la meute de loups à laquelle il appartient. Majoritairement composée d'hommes, la seule fille de la bande, Georgia, ne voit pas d'un bon œil l'arrivée d'Hannah, d'autant plus qu'elle a eu une aventure avec Leith auparavant. Le titre de ce deuxième tome commence à prendre forme entre Hannah et Georgia. 
Nous retrouvons également ce terme entre la meute et  d'autres créatures. Ils sont ennemis depuis toujours, et bien que St Andrews est un lieu neutre où les confrontations sont proscrites, il va se passer des choses qui vont briser ces lois. 
Il n'est pas bien difficile de deviner quel type de créature surnaturelle nous allons rencontrer, encore une fois la similitude tant énoncée par les lecteurs avec Twilight. Mais comme je l'avais déjà dit précédemment, je trouve leur présentation et leur histoire bien différente. 

Cette lecture fut rythmée par énormément d'actions. D'ailleurs, Hannah va s'en plaindre elle-même, il n'y a pas un temps mort depuis sa connaissance du monde surnaturel. Nous  ne nous ennuyons donc jamais. 
Cependant, j'en suis venue à me poser rapidement deux questions.
La première, pourquoi Hannah et Leith vivent chacun de leur propre appartement ? Pourquoi ne vivent-ils pas ensemble ? Je ne dit pas cela en pensant que ça serai mieux, au contraire, ils viennent de se rencontrer, et c'est bien de ne pas brûler les étapes. Mais c'est une question qui ne sera évoquée que vers la fin du livre, donc j'ai eu le temps de me la poser à de nombreuses reprises.
Puis, il y a un passage où Hannah se dévalorise énormément, se comparant à Georgia. C'est vrai que finalement, c'est une fille "banale" physiquement, et une "simple humaine". Alors je me suis demandée, Leith serait-il tout de même tombé amoureux de Hannah si il n'y avait pas eu la fusion de leurs âmes (truc de loup qu'on apprend dans le premier tome) ? Ils sont âmes sœurs, mais sans cela, que ce serait-il passé ? Mais nous avons compris que Leith a Hannah dans la peau, et ce pour toujours...

... ou pas ! Ce qui m'emmène à évoquer très brièvement cette fin qui m'a presque fait couleur les larmes. J'étais loin de me douter qu'il se passera ça, puis ça ! C'est décidé, dès que je peux je vais me procurer le troisième tome. Quelle frustration de ne pas pouvoir m'y plonger de suite ! 

En conclusion, je suis passée par mille et une émotions durant cette fabuleuse lecture. Je suis surtout ravie de retrouver mes premiers amours avec cette dose de fantastique. Même si ce genre a été vue et revue, ici je l'apprécie toujours autant. 

"La mort n'est rien. Je suis simplement passé dans une autre pièce. Je suis moi, tu es toi. Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours, à jamais. Donne-moi le nom que tu m'as  toujours donné. Parle-moi comme tu l'as toujours fit. Je t'entendrai..."
P. 361



Et si vous lisiez : 

  




mardi 11 avril 2017

Into the Wild, Jon Krakauer

Into the Wild
Jon Krakauer

Genre : Biographie
Edition : 10/18
Pages : 281
Sortie : 2007
Lu du 4 au 12 Avril 2017
Ma note : 3.5/5

Toujours plus loin. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. Après deux années d'errance sur les routes du Sud et de l'Ouest américain, il rencontre son destin (à vingt-quatre ans) au cœur des forêts de l'Alaska. Un parcours telle une étoile filante dans la nuit froide du Grand Nord. 



Dans ce livre nous suivons la grande aventure de McCandless, un jeune homme en total désaccord avec notre société moderne qui, après avoir obtenu son diplôme universitaire, décide de tout quitter : argent, confort, proches, pour partir à l'aventure. 
Il va voyager pendant deux ans dans le Sud et l'Ouest américain, trouvant de temps en temps des petits jobs. Il va faire du stop jusqu'en Alaska. De là, il souhaite se rendre au parc national du Denali, pour vivre de ce que la nature lui offrira, vivre à l'écart de toute civilisation. C'est le 28 Avril 1992 qu'il va débuter sa randonnée. 

En me procurant ce livre, je pensais assister à une lecture comme Wild, de Cheryl Strayed. Non pas lire une autobiographie, car on apprend rapidement, et même sur la quatrième de couverture, que McCandless ne survivra pas à son aventure. On nous explique dès les premières pages qu'il est certainement mort de mal nutrition, il ne pesait plus que 33 kg. Mais je m'attendais à lire le "vrai" récit de son voyage, qu'il aurait écrit dans un journal de bord au fil des jours, et qui aurait été décrit pas l'auteur. 
Il s'avère que McCandless écrivait très peu dans son journal. L'auteur a donc pu écrire ce livre grâce à de longues recherches, en interviwant ses proches, en prenant connaissance des lettres qu'il a envoyé à ses rencontres sur la route, en se servant d'articles qui ont été publiés au moment où son corps a été retrouvé. Le livre contient également de nombreuses citations soulignées de romans retrouvés dans les affaires de McCandless. Il raconte aussides histoires personnelles de l'auteur, et d'autres explorateurs. 

Si je fait la comparaison de ma lecture avec celle de Wild, je dirai que j'ai été beaucoup moins impressionnée et éblouie par les paysages, à mon grand regret. Cela me donne donc envie de visionner le film afin de pouvoir m'immerger un peu mieux en Alaska. 
En revanche, je me suis beaucoup retrouver dans sa mentalité. D'ailleurs j'ai toujours dit que si un jour tout va mal dans ma vie, que je perds tout, je pars en Afrique. Mais le fait de vouloir vivre d'un minimum, d'être proche de la nature, des animaux, et qu'il a été très chamboulé lorsqu'il a dû se nourrir de ces derniers pour sa survie, j'ai beaucoup admirer tout ça. 

Nous apprenons que de nombreuses personnes ont méprisé McCandless et la manière dont il est mort. La plupart disent qu'il a été stupide, mal préparé et indigne d'avoir vécu ses derniers instants en Alaska. Sauf que ce qu'ils ignoraient, c'est que ce jeune homme était très intelligent, et tout ce qu'il a fait été délibérément choisi
Cette biographie a été écrite pour tenter de nous faire comprendre la mentalité de Alex et sa manière de voir la vie. Mais ce qu'il était véritablement demeure insaisissable, vague, illusoire

"Le noyau central de l'esprit vivant d'un homme, c'est sa passion pour l'aventure. La joie de vivre vient de nos expériences nouvelles et donc il n'y a pas de plus grande joie qu'un horizon éternellement changeant, qu'un soleil chaque jour nouveau et différent."
P. 88


Et si vous lisiez :


mardi 14 mars 2017

Agamemnon, Eschyle

Agamemnon
Eschyle

Genre : Classique, Théâtre
Edition : Lu sur ma Kobo
Prix payé : 0.90€
Lu le 20 Février 2017


Agamemnon est le premier volet de la trilogie de L'Orestie, appartenant au cycle troyen d'Eschyle (tragédies données pour la première fois sur scène en 458 avant J.-C.). Il débute par la chute de Troie après dix années d'attente. Le roi Agamemnon rentre triomphalement dans sa cité d'Argos où la prophétesse captive, Cassandre, annonce sa mort. Il sera tué par son épouse Clytemnestre.






J'ai lu cette oeuvre dans le cadre d'une lecture commune organisée sur Livraddict par Avalon. J'étais très enthousiaste pour cette lecture, ayant pratiqué du Greg Ancien il y a quelques années au lycée et lu plusieurs tragédies grecques, cela allait me rappeler de beaux souvenirs. Mais malheureusement, j'ai assez vite déchanté

Agamemnon est la première pièce de L'Orestie, une trilogie écrite en 458 avant J.C. par Eschyle, un dramaturge Grec. Cette tragédie ("Chant du bouc") se passent durant les guerres médiques.
Agamemnon est le père de Iphigénie. Etant parti en guerre, il fut obligé de sacrifier sa propre fille pour obtenir des vents favorables à la flotte Achéenne afin de rentrer dans sa cité. Il retourne donc chez lui accompagné de ses guerriers, ainsi que de Kasandra, une esclave devenue sa maîtresse. Clytemnestre, la femme d'Agamemnon qui l'a gentiment attendu (pas si gentiment que ça finalement) prévoit de venger sa fille en tuant son mari. Mais la particularité des tragédies grecques est que le processus prend fin à la mort des héros. C'est ce qui va donc finir par arriver, et cela Kasandra le prédit. 

Comme je l'ai déjà dit, j'ai déjà lu plusieurs tragédies grecques, Médée et Hécube de Euripide, ainsi que son adaptation par Pierre Corneille. Je me souviens avoir été captivée par chacune de mes lectures. 
Mais ici ce fut différent, je dirai même que je me suis ennuyée. Ce que j'aime dans les tragédies, c'est tout le cœur, la passion, que mettent les héros dans leur dessein. Par exemple, dans Hécube, nous ressentons tout le désespoir qui habitait Polyxène lorsqu'elle a appris que son père voulait la sacrifier, mais elle est finalement allée jusqu'à l'autel la tête haute. Elle s'est portée volontaire pour ce sacrifice si cela pouvait aider sa famille. Je me souviens de tirades et de monologues où elle exprimait ses émotions, et nous pouvons voir à quel point elle était courageuse, pure et sincère. 

Ici, durant cette courte lecture, j'ai retenu le retour d'Agamemnon annoncée plusieurs pages avant son entrée ; les retrouvailles avec Clytemnestre ; la présentation de Kasandra et sa prophétie ; puis le meurtre. Les dialogues ne m'ont pas marqué. J'avais plus l'impression que Clytemnestre était habitée par la volonté de tuer son mari parce que c'est ce qu'elle avait décidé depuis longtemps, plutôt que de le faire par réelle vengeance pour sa fille et pour sa propre douleur de mère. Nous savons qu'elle souffre du sacrifice qui a eu lieu, mais cette douleur n'est pas aussi flagrante. Je dirai qu'elle le fait plus à titre personnel que pour l'honneur de sa fille

Cette oeuvre est assez facile en ce qui concerne la compréhension, et je me demande encore pourquoi je ne l'ai pas autant appréciée que je l'espérais. Peut-être que c'est parce que je ne suis plus sur les bancs du lycée, je ne réfléchie plus ou analyse plus comme à cette époque (même si cela fait que trois ans !). Et cela m'attriste de ne pas avoir su pousser ma compréhension plus loin que la lecture basique, page après page. 



Et si vous lisiez : 

  









dimanche 26 février 2017

Les étoiles de Noss Head, T1 : "Vertige", Sophie Jomain

Les étoiles de Noss Head
Tome 1 : "Vertige"
Sophie Jomain

Genre : Fantastique, Jeunesse
Edition : J'ai lu
Prix payé : 7€20
Pages : 347
Sortie : Octobre 2016
Lu du 21 au 26 Février 2017
Ma note : 3.5/5

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar... Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit.
Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'esprit a choisi : c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours...


Ce livre était depuis sa sortie dans ma wish list. J'ai un peu tardé à vouloir le lire à cause de tout l’engouement qu'il a procuré sur la blogosphère. Sachant que j'en attendrait certainement trop, je l'avait même un peu oublié. Et puis je suis retombée dessus à la librairie la semaine dernière. Ayant envie à ce moment là d'une lecture jeunesse/romance, c'était le bon moment. 
J'ai donc commencé ma lecture sans m'être remémoré le résumé, et quelle surprise en découvrant du fantastique sur des notes semblables à Twilight ! En tant que fan absolue de cette saga j'ai eu peur de retrouver trop de ressemblances, ou même un copier coller. 

Hannah est une jeune fille de Paris, une vraie citadine. C'est donc à reculons qu'elle est obligée d'aller passer les deux mois d'été chez sa grand mère en Ecosse, avec ses parents eux-mêmes écossais. A la veille de ses 18 ans, l'idée de fêter son anniversaire loin de sa meilleure amie, et sous la pluie ne lui plaît pas du tout. 
Nous nous retrouvons alors à Wick, une petite ville de bord de mer située au Nord de l'Ecosse. Là bas, elle va retrouver sa grand mère aveugle, et Davis un ami de longue date. C'est avec lui que Hannah passera des journées entières, à faire des balades en forêts ou en mer à observer des baleines. Elle fera également la connaissance de Gwen, une jeune fille qui tient une bibliothèque sur le surnaturel. Enfin, elle rencontrera Leith. Outre son allure de mannequin, ses cheveux bruns et ses yeux d'un vert éclatant, elle va vite découvrir qu'il n'est pas un jeune homme ordinaire
Elle qui pensait passer un été ennuyeux, cette rencontre va tout bouleverser. Plutôt cartésienne, Hannah devra mettre de côté cela pour se rendre compte que les contes pour enfants ne sont pas forcément imaginaires.

Même si on peut trouver des ressemblances avec Twilight, notamment pour le côté fantastique et romance, cela ne m'a pas dérangé. Les créatures présentes dans ce roman ont une histoire assez différente.
Globalement, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Tout d'abord, pour l'environnement dans lequel nos personnages évoluent. Wick est une petite ville entourée de nature, nous partons donc à de nombreuses reprises nous promener, sur terre et sur mer, avec un temps typiquement écossais. 
Ensuite, les personnages sont assez bien exploités. Hannah est une jeune femme à laquelle on peut facilement s'identifier. De nature discrète, c'est le genre de personne que j'apprécie. Ses parents lui laisse ce qu'il faut de liberté et sont très compréhensifs. Sa grand mère nous réserve bien des surprises et j'espère que nous connaîtrons encore plus son histoire dans les prochains tomes. Même si au début nous voyons régulièrement Davis, il va petit à petit s'effacer lorsque Leith fait son entré. Notre personnage principal masculin est légèrement plus âgé que Hannah. Même si il est très protecteur et qu'on se sent en sécurité avec lui, j'ai aimé son petit grain de folie lorsqu'il fait des blagues à Hannah, ou lorsqu'il rigole comme un enfant. Nous imaginons que c'est son enfance brisée qui apparaît seulement maintenant. 
Enfin, le surnaturel avec son histoire très poussée et les clans racontés dans les légendes. Même si il y la romance est l'un des thèmes principaux, ce n'est pas un conte de fée. Il y a des règles et des dangers. Nos personnages principaux vont en faire les frais. Personnellement je n'ai pas été surprise lorsque l'identité du personnage mauvais fût révélée, mais plutôt à quel point ses pensées et ses désirs étaient malsains.  

Je conseille vivement cette lecture. Je pense que ce tome est très prometteur pour la suite des événements. Un petit roman détente avec une plume très agréable à lire et de manière rapide. 


"- Je ne permettrai pas qu'il t'arrive quoi que ce soit, tu comprends  ? Je me damnerai pour te protéger, je donnerai ma vie pour toi. Tu es mon souffle, mon oxygène, mon énergie. Tu fais courir le feu dans mes veines. Je t'aime, Hannah."
p. 311

Noss Head lighthouse


Et si vous essayer :